Épendymome

Les épendymomes, généralement à croissance lente, sont des tumeurs du système nerveux central. Les tissus des cellules tumorales du cerveau ont des caractéristiques semblables à ceux des cellules épendymaires, situées dans la boîte crânienne et dans la moelle épinière. Les enfants et les adolescents sont le plus touché de ce cancer (environ 30 à 40 pour 100 000 enfants à moins de 15 ans). Néanmoins un épendymome peut surgir à tout âge.

Dû à leur localisation près du ventricule, les épendymomes entravent souvent le flux de liquide cérébrospinal, ce qui peut augmenter l’hypertension intra-crânienne. Il en résultent des maux de tête persistants, des nausées, des vomissements, ainsi qu’une hydrocéphalie.

Statistiquement les épendynomes sont plutôt bénignes que malignes. La forme maligne est appelée épendymome anaplasique. Anaplasique veut dire, que des cellules hautement différenciées (donc des cellules normales et saines) se changent en cellules moins différenciées (donc malignes).

Suite à des examens neurologiques, le diagnostique se sert en particulier d’imageries médicales : électroencéphalogramme (EEG), tomodensitométrie (TDM), imagerie par résonance magnétique (IRM), angiographie, potentiels évoqués (visuels (PEV), auditif (PEA) et organoleptique (PEO)), tomographie par émission de positons (TEP), analyses de sang (comme les marqueurs tumoraux) et biopsies.

L’hors d’un prélèvement tissulaire on cherche principalement la pseudo-rosette (ainsi nommée) autour des vaisseaux sanguins. Les cellules tumorales sont organisées en longues fibrilles autour des vaisseaux sanguins.

Thérapies recommandées pour le traitement d’un épendymome:

Hyperthermie locale

Pour combattre l'épondymome nous recommandons aussi l’hyperthermie locale. Par cette thérapie, la région touchée est rapidement chauffée à des températures élevées (jusqu’à à 45°C). Ce chauffage active le système immunitaire qui aiderait à combattre le cancer. La chaleur peut endommager et détruire les cellules cancéreuses en attaquant les protéines et les structures membranaires et intra-cellulaires ainsi que les vaisseaux sanguins irrigants les tumeurs et diminuer l’apport sanguin vers celles-ci, ce qui peut contribuer à ralentir sa croissance. L’hyperthermie locale est aussi appelée ablation thermique.

Dans notre clinique de jour nous vous proposons ce traitement selon le cas du patient ; il s’agit ici de surchauffer seulement les tissus malades. Par cela ce traitement n'a pas d'effets secondaires.

Perfusions de vitamine C à fortes doses 

Au centre d’hyperthermie à Hanovre, nous traitons les patients atteints d'épondymome avec succès avec des fortes doses de vitamine C. La vitamine C, l’acide ascorbique, est probablement la vitamine la plus connue. C’est aussi l’antioxydant le plus important. A forte dose, elle a un effet oxydant comparable à l'effet d'une chimiothérapie : elle intercepte les radicaux libres nocifs dans le corps et les rend inoffensifs ce qui empêche la dégénérescence des cellules saines. La vitamine C est également essentielle pour le système immunitaire et les divers processus de régénération dans le corps. La perfusion de vitamine C à fortes doses est un des traitements les plus efficaces d'épondymome.