Carcinome bronchique – non à petites cellules

Le carcinome bronchique « non à petites cellules » se développe à partir de cellules situées dans le poumon et qui se sont multipliées de manière anormale pour former une tumeur.

Le cancer du poumon est aujourd'hui le troisième cancer le plus fréquent en Allemagne et le quatrième en Europe. Le « carcinome du poumon non à petites cellules » (CBNPC) ou en anglais (Non- Small Cell Lung Cancer – NSCLC) est le plus fréquent et couvre plusieurs formes de cancer du poumon.

 

Le tabagisme est le plus grand facteur de risque . Le tabac contient plus de 4 800 substances, dont environ 90 peuvent causer le cancer. Le radon,un gaz radioactif, inodore et incolore, est lun facteur de risque derrière le tabac favorisant le cancer du poumon.

Le cancer du poumon ne cause habituellement de symptômes que lorsque la maladie est déjà bien avancée. Les symptômes peuvent être : une toux persistante et inexpliquée, une toux chronique qui s'aggrave davantage, des crachats avec ou sans sang, une fièvre d’origine inconnue, des essoufflements, une douleur thoracique, de la fatigue, une perte de poids, une perte d’appétit, un enrouement, de la difficulté à avaler, une douleur osseuse et l’enflure des ganglions lymphatiques.

Le cancer du poumon est diagnostiqué au moyen de radiographies, de tomodensitométrie, de diagnostics de la fonction pulmonaire comme les spiromètres, l'analyse des gaz du sang ou la scintigraphie. De plus, des bronchoscopies (observation de la partie intérieure des poumons) et des biopsies sont effectuées fréquemment.