Le Rhumatisme

Le rhumatisme désigne l'ensemble des maladies responsables de douleurs ou d'inflammations affectant les articulations ou les structures situées à proximité, comme l’arthrose, l'arthrite ou encore l'ostéoporose ou les maladies auto-immunes a savoir la polyarthrite rhumatoïde.

Le spectre des maladies rhumatismales inflammatoires est large et va de l'arthrite temporaire touchant certaines articulations sans dommage permanents à l'arthrite progressive grave avec destruction des articulations et invalidité grave pour les patients. De nombreuses maladies rhumatismales inflammatoires ne se limitent pas à l'appareil locomoteur, mais s'attaquent aux organes internes, aux yeux ou à la peau et sont donc des maladies générales qui attaquent préférentiellement l’appareil locomoteur.

Les maladies rhumatismales comprennent par exemple:

  • La polyarthrite rhumatoïde

  • Les spondylarthrites séronégatives

  • Les collagénoses

  • Le rhumatisme articulaire aigu

  • Les maladies des tissus mous

Dans la plupart des cas, les maladies articulaires liées à une infection et, dans certains cas, les maladies dégénératives des articulations et de la colonne vertébrale sont également classées comme maladies rhumatismales.

De nombreuses maladies rhumatismales entraînent une perturbation du système immunitaire, le corps s'attaquant alors à ses propres structures, comme la membrane synoviale (dans la polyarthrite rhumatoïde). Ces maladies dites auto-immunes peuvent également se produire sous forme de collagénose en tant que maladies systémiques dans lesquelles non seulement un organe ou une région du corps, mais aussi des tissus similaires dans de nombreux organes différents sont la cible du système immunitaire désorienté. Les causes du dysfonctionnement du système immunitaire sont encore inconnues.

Les symptômes typiques des maladies rhumatismales sont les douleurs articulaires, l'enflure, la raideur et la déformation des articulations ainsi que les douleurs aux tendons. De nombreuses maladies rhumatismales se manifestent aussi bien dans les yeux que dans les organes internes. Les perturbations générales du bien-être peuvent être très fortes, surtout dans les phases aiguës, et affecter l'organisme tout entier. Ceux-ci peuvent être une faiblesse, une perte d'appétit, une perte de poids et éventuellement une fièvre modérée. De nombreux patients se plaignent de problèmes psychologiques ou d'effets secondaires des médicaments.

La détection d'anticorps et de marqueurs génétiques dans le sang du patient est un facteur important pour la classification exacte d'un diagnostic. Une grande variété de techniques d'imagerie, en particulier les radiodiagnostics conventionnels, la tomographie par ordinateur, l'imagerie par résonance magnétique et la scintigraphie, sont utilisées pour confirmer le diagnostic, déterminer le stade d'une maladie et surveiller son évolution.

Thérapies recommandées pour le traitement des rhumatismes:

Hyperthermie générale

Pour les patients atteints de rhumatisme, l'hyperthermie du corps entier a un effet anti-inflammatoire : elle peut rapidement amener l'organisme à des températures élevées (jusqu'à 40,5 ° C maximum). Ce réchauffement rapide et intense active non seulement le système immunitaire, mais inhibe également le processus inflammatoire. Il provoque une cascade immunitaire dans laquelle les globules blancs prolifèrent et s'activent.

Perfusions de vitamine C  à fortes doses 

Au centre d'hyperthermie de Hanovre, nous traitons les patients atteints de rhumatisme avec succès à l'aide de fortes doses de vitamine C. L'acide ascorbique est probablement la vitamine la plus connue et l'antioxydant le plus important.

Il capte les radicaux libres nocifs dans le corps et les rend inoffensifs et protège ainsi les cellules de la dégénérescence. La vitamine C est également essentielle pour le système immunitaire et pour divers processus de remodelage dans le corps. Si la vitamine C est administrée à fortes doses, le traitement du rhumatisme peut être influencé positivement.

Perfusions de procaïne-base

La thérapie neuronale suppose que les plaintes chroniques sont causées par des champs d’interférence distants. Chaque corps et chaque organe pathologiquement modifié de l'organisme peut devenir un champ interférant. Pour le traitement du rhumatisme, un anesthésique local analgésique et anti-inflammatoire est injecté par voie intraveineuse ou dans les méridiens de l'organe perturbé qui soulage également la zone douloureuse du corps et l'organe correspondant, en l'occurrence atteinte.