Syndrome myélodysplasique

Le syndrome myélodysplasique est un terme regroupant divers maladies de la moelle osseuse, qui surviennent principalement chez les patients se trouvant dans la deuxième étape de vie. il s’agit ici de symptômes qui ne « correspondent » pas à d’autres formes de cancer, comme la leucémie, et qui sont donc regroupés sous ce terme.

Dans ce groupe de maladies de la moelle osseuse, l'hématopoïèse ne provient pas de cellules saines mais de cellules originales génétiquement modifiées (cellules souches). L'organisme des patients souffrant de syndromes myélodysplasiques (SMD) n'est plus en mesure de produire des cellules sanguines pleinement matures et fonctionnelles à partir de ces cellules souches. Le syndrome myélodysplasique est également un « effet secondaire » de plusieurs médicaments tels que les médicaments cytostatiques.

Aux stades avancés de ces maladies, de plus en plus de cellules sanguines immatures sont produites. Le processus hématopoïétique est donc perturbé en permanence et peut conduire à une leucémie myéloïde aiguë (LMA) chez certains patients à un stade ultérieur. Les patients deviennent de plus en plus faibles.

Le taux d’hémoglobine et l’hématocrite , c'est-à-dire le pourcentage relatif du volume de globules rouges par rapport au volume total du sang, diminuent considérablement. On essaie de remédier à cela soit par des transfusions sanguines hebdomadaires ou bimensuelles, soit par injection d'érythropoïétine une fois par semaine.

Parallèlement, le nombre de thrombocytes responsables de la coagulation sanguine et le nombre de leucocytes, les globules blancs responsables de la défense immunitaire, décroissent considérablement.

Symptômes

Au cours de la maladie, des saignements soudains des gencives, du nez et − particulièrement dangereux − de l'estomac et des intestins apparaissent de plus en plus fréquemment.

Un diagnostic final ne peut être posé qu'au microscope. Pour cela, des frottis de la moelle osseuse ou des microbiopsies sont nécessaires. Bien qu'il existe souvent une réduction des cellules sanguines dans le sang, de nombreux patients ne présentent aucun symptôme.

Au cours de la maladie, des hématomes surgissent sur tout le corps, du visage aux pieds. De plus, les personnes touchées sont extrêmement vulnérables aux infections de toutes sortes et doivent éviter à tout prix les bains de foule.