Mélanome

Le mélanome prend naissance dans les cellules de la peau appelées mélanocytes productrices de pigment (mélanine) .

Environ 100 000 personnes par année sont touchées par cette maladie. Le mélanome peut se propager très tôt par les voies lymphatique et sanguine, c’est la maladie cutanée mortelle la plus fréquente.

Le nombre de patients atteints d’un mélanome double environ tous les sept ans. Autrefois ce fut attribué aux changements dans le mode de vie et dans les habitudes de loisir. Le plus important facteur de risque du mélanome est les rayons ultraviolets (UV) émanant du soleil et du bronzage artificiel. La meilleure façon de faire baisser votre risque d’avoir un cancer de la peau est de vous protéger des rayons ultraviolets (UV).

Particulièrement susceptibles sont les personnes au teint clair, aux yeux clairs, avec cheveux rouges ou blonds ainsi que les personnes ayant de nombreux grains de beauté. D’autres facteurs de risque sont mutation du gène CDKN2A et un système immunitaire affaibli.

Un médecin expérimenté peut déterminer un mélanome de vue. En cas de doute, la zone cutanée suspecte est entièrement et largement enlevée. Le diagnostique est ensuite confirmé par l’histologie. En général, les médecins se fient aux règles suivantes:

La zone suspecte n’est pas symétrique.
La limite entre les zones (cutanées) est irrégulière.
La couleur de la lésion varie.
La zone cutanée a plus de 5 mm de diamètre.
Une surélévation crû rapidement sur une partie cutanée plate.

Thérapies recommandées pour le traitement d’un mélanome:

Hyperthermie générale

L’effet curatif de l’hyperthermie générale (du corps entier) est que nous pouvons très rapidement amener l’organisme à des températures élevées (jusqu’à 40,5 °). Ce réchauffement rapide et haut active non seulement le système immunitaire mais aussi de nombreuses cellules dégénérées du mélanome sont détruites. En outre la destruction et même l’élimination des cellules cancéreuses, l’hyperthermie générale active le système immunitaire énormément sans agresser le corps. Une cascade immunitaire est déclenchée par laquelle les globules blancs se prolifèrent et s’activent. 

Méthode Gerson

La thérapie Gerson est une thérapie nutritionnelle. Elle se compose principalement de jus fraîchement pressés, d'un régime sans sel riche en substances vitales, de lavements au café et de certains compléments alimentaires, ce qui est particulièrement utile pour les patients atteints du mélanome. En combinant la thérapie de Gerson avec l'hyperthermie moderne et la thérapie biologique du cancer, nous avons ouvert un nouveau chapitre dans les thérapies alternatives du cancer et mis des mesures préventives à la disposition de nos patients.

Perfusions de vitamine C à fortes doses 

Au centre d’hyperthermie à Hanovre, nous traitons les patients atteints du mélanome avec succès avec des fortes doses de vitamine C. La vitamine C, l’acide ascorbique, est probablement la vitamine la plus connue. C’est aussi l’antioxydant le plus important. A forte dose, elle a un effet oxydant comparable à l'effet d'une chimiothérapie : elle intercepte les radicaux libres nocifs dans le corps et les rend inoffensifs ce qui empêche la dégénérescence des cellules saines. La vitamine C est également essentielle pour le système immunitaire et les divers processus de régénération dans le corps. La perfusion de vitamine C à fortes doses est un des traitements les plus efficaces du mélanome.

Perfusions de procaïne-base

La thérapie neuronale suppose que les plaintes chroniques sont causées par des champs d’interférence distants. Chaque corps et chaque organe pathologiquement modifié de l'organisme peut devenir un champ interférant. Pour le traitement d'un mélanome, un anesthésique local analgésique et anti-inflammatoire est injecté par voie intraveineuse ou dans les méridiens de l'organe perturbé qui soulage également la zone douloureuse du corps et l'organe correspondant, en l'occurrence la peau.

La virothérapie oncolytique

Pour les patients atteints de cancer du mélanome l’effet de la virothérapie oncolytique est la destruction des cellules cancéreuses en utilisant le virus RIGVIR®. Ce virus est sélectif pour les cellules tumorales. La virothérapie RIGVIR® peut générer une armée de clones qui jaillit de la cellule tumorale infectée pour chercher et coloniser des cellules cancéreuses voisines ou même lointaines. Les virus peuvent détruire une cellule tumorale infectée, la faisant exploser lorsqu’ils en sortent ; ce procédé nommé lyse tumorale donne son nom au principe du traitement des cancers par virus, la virothérapie oncolytique. En plus de la destruction directe des cellules tumorales, l’injection de RIGVIR® implique le recrutement rapide de cellules immunitaires vers la tumeur.