Cancer de l’estomac

Le cancer de l’estomac est une tumeur épithéliale de la muqueuse de l’estomac. 19 000 nouveaux cas sont enregistrés par an. On distingue surtout le carcinome précoce, qui affecte seulement la muqueuse, du cancer avancé, qui infiltre les couches musculaires.

Les facteurs de risque connus sont des maladies de l’estomac préexistantes telles qu’une gastrite chronique. Néanmoins, la maladie peut aussi être favorisée par la fumée de tabac, par les nitrosamines (contenues dans des produits carnés) ainsi que par une infection de l’estomac par la bactérie Helicobacter pylori et la prédisposition familiale.

À ses premiers stades, le cancer de l’estomac peut ne pas occasionner de signe ni de symptôme étant donné que la tumeur est petite. Les symptômes apparaissent souvent une fois que la tumeur s’est étendue dans les tissus et organes voisins.

Les signes et symptômes du cancer de l’estomac comprennent : douleur ou inconfort à l’abdomen, perte de poids​, la perte d’appétit, la sensation de plénitude après un repas léger, les brûlures d’estomac, difficulté à avaler ou déglutition douloureuse,vomissements, dans lesquels il peut y avoir du sang, ballonnement abdominal, en particulier après les repas et sang dans les selles.

Le diagnose ce fait premièrement par une gastroscopie avec biopsie. Les examens qui en suivent (échographies abdominales, tomodensitométrie de l’abdomen, radiographie du thorax, scintigraphie osseuse) servent à déterminer l’étendue de la tumeur et à chercher des métastases.

Thérapies recommandées pour le traitement du cancer de l’estomac:

Thérapie photodynamique

Au Centre d'hyperthermie de Hanovre, nous recommandons un traitement photodynamique (PDT) à nos patients atteints du cancer de l’estomac , dans lequel les cellules cancéreuse seront ciblées et détruites par la lumière. Au cours de ce processus, une substance photosensible (par exemple ALA-HCl), associée à un rayon lumineux d'une longueur d'onde spécifique dans les cellules malades, déclenche une réaction chimique conduisant à la mort cellulaire. Les tissus sains environnants sont épargnés.

Hyperthermie générale

L’effet curatif de l’hyperthermie générale (du corps entier) est que nous pouvons très rapidement amener l’organisme à des températures élevées (jusqu’à 40,5 °). Ce réchauffement rapide et haut active non seulement le système immunitaire mais aussi de nombreuses cellules dégénérées du cancer de l’estomac sont détruites. En outre la destruction et même l’élimination des cellules cancéreuses, l’hyperthermie générale active le système immunitaire énormément sans agresser le corps. Une cascade immunitaire est déclenchée par laquelle les globules blancs se prolifèrent et s’activent. 

Hyperthermie locale

Pour combattre le cancer de l’estomac nous recommandons aussi l’hyperthermie locale. Par cette thérapie, la région touchée est rapidement chauffée à des températures élevées (jusqu’à à 45°C). Ce chauffage active le système immunitaire qui aiderait à combattre le cancer. La chaleur peut endommager et détruire les cellules cancéreuses en attaquant les protéines et les structures membranaires et intra-cellulaires ainsi que les vaisseaux sanguins irrigants les tumeurs et diminuer l’apport sanguin vers celles-ci, ce qui peut contribuer à ralentir sa croissance. L’hyperthermie locale est aussi appelée ablation thermique.

IPT avec faible dose de chimiothérapie

Les patients atteints d'un cancer de l’estomac peuvent être traitées avec succès au Centre d'Hyperthermie de Hanovre avec l'IPT, qui utilise l'hormone hypoglycémiante. Celle ci augmente la perméabilité des membranes cellulaires. Les cellules cancéreuses de l’estomac se caractérisent par plus de récepteurs d'in-su-line que les cellules normales.

Suite a une hypoglycémie provoquée, ces récepteurs seront actives ce qui permet a la chimio de pénétrer en masse dans les cellules malignes . 

En conséquence, lPT cible mieux les cellules cancéreuses et nécessite moins de chimio, et donc moins d'effets secondaires.
 

Méthode Gerson

La thérapie Gerson est une thérapie nutritionnelle. Elle se compose principalement de jus fraîchement pressés, d'un régime sans sel riche en substances vitales, de lavements au café et de certains compléments alimentaires, ce qui est particulièrement utile pour les patients atteints du cancer de l’estomac. En combinant la thérapie de Gerson avec l'hyperthermie moderne et la thérapie biologique du cancer, nous avons ouvert un nouveau chapitre dans les thérapies alternatives du cancer et mis des mesures préventives à la disposition de nos patients.

Perfusions de vitamine C à fortes doses

Au centre d’hyperthermie à Hanovre, nous traitons les patients atteints du cancer de l’estomac avec succès avec des fortes doses de vitamine C. La vitamine C, l’acide ascorbique, est probablement la vitamine la plus connue. C’est aussi l’antioxydant le plus important. A forte dose, elle a un effet oxydant comparable à l'effet d'une chimiothérapie : elle intercepte les radicaux libres nocifs dans le corps et les rend inoffensifs ce qui empêche la dégénérescence des cellules saines. La vitamine C est également essentielle pour le système immunitaire et les divers processus de régénération dans le corps. La perfusion de vitamine C à fortes doses est un des traitements les plus efficaces du cancer de l’estomac.

La virotherépie oncolytique

Pour les patients atteints de cancer de l’estomac. l’effet de la virothérapie oncolytique est la destruction des cellules cancéreuses en utilisant le virus RIGVIR®. Ce virus est sélectif pour les cellules tumorales. La virothérapie RIGVIR® peut générer une armée de clones qui jaillit de la cellule tumorale infectée pour chercher et coloniser des cellules cancéreuses voisines ou même lointaines. Les virus peuvent détruire une cellule tumorale infectée, la faisant exploser lorsqu’ils en sortent ; ce procédé nommé lyse tumorale donne son nom au principe du traitement des cancers par virus, la virothérapie oncolytique. En plus de la destruction directe des cellules tumorales, l’injection de RIGVIR® implique le recrutement rapide de cellules immunitaires vers la tumeur.