Cancer du col utérin

Dans le cas d’un cancer du col utérin, on trouve des cellules cancéreuses dans les tissus du col de l’utérus. Sur le plan histologique et dans la majorité des cas, il s’agit d’un carcinome épidermoïde. Il s’agit de la tumeur maligne la seconde plus fréquente chez les femmes au monde. L'incidence du cancer du col de l'utérus varie considérablement dans le monde entier.

La cause la plus fréquente de cancer du col utérin est une infection par certains types de papillomavirus humains (VPH).

Le carcinome du col de l'utérus ne cause pas de douleur au début, seulement de légères taches de sang apparaissent à l'occasion. Plus tard, les métrorragies deviennent plus fortes et sont accompagnées par des douleurs abdominales et un utérus élargi. Ce n'est que lorsque la tumeur devient plus massive et se désintègre avec la formation de l'ulcère qu'un écoulement de couleur chair et d'odeur douceâtre se produit.

Dans les stades primaires, une ablation totale de la tumeur suffit. Une ablation de l’utérus entier incluant les tissus environnants, parfois même d’autres organes, sont nécessaires à un stade avancé de la tumeur. Un examen de diagnostic précoce est le frottis de dépistage (FCU). Le carcinome du col de l'utérus peut également être diagnostiqué par échographie, tomodensitométrie (TDM), TEP Scan, hystéroscopie (endoscopie de l'utérus) ou curetage.