Maladie de Lyme

La maladie de Lyme ou borréliose de Lyme est une maladie infectieuse due à une bactérie appelée Borrelia burgdorferi, transmise par l'intermédiaire d'une piqûre de tique infectée. La maladie de Lyme a été observée pour la première fois dans les années 1970 à Lyme, Connecticut.

 

Les tiques appartiennent au groupe des acariens. Toutes les tiques ne sont pas porteuses de la dangereuse bactérie. Et toutes les morsures ne mènent pas à une infection. Une infection peut survenir si la tique n'est pas détectée pendant des heures.


Puisque les borrélies peuvent se propager par la circulation sanguine, toutes les parties du corps ou les organes peuvent être affectés. Fatigue, insomnie, douleurs nerveuses, musculaires et articulaires ou restrictions neurologiques, ce ne sont que quelques symptômes de la maladie de Lyme.


Quatre pour cent des patients présentent des symptômes (individuels) de la maladie de Lyme après la morsure. A un stade précoce, la maladie de Lyme se traite généralement facilement à l’aide d’antibiotiques. Ce traitement conventionnel donne de bons résultats en cas d'une éruption typique de la peau (rougeur) ou d'un gonflement articulaire. 

Toutefois, si on tarde à la traiter, la maladie peut entraîner des complications graves et plus difficiles à soigner.

 

Le changement climatique favorise la propagation des tiques​

 
Ces dernières années, les infections de la maladie de Lyme sont devenues plus fréquentes en raison de l'augmentation du nombre des tiques. Ceci est favorisé par le changement climatique : les tiques peuvent conquérir de nouveaux habitats. Des études de l'Université de Liverpool, publiées dans la revue scientifique « Scientific Reports », ont montré que les maladies infectieuses qui passent de l'animal à l'homme sont en augmentation.

 

Au Centre d'hyperthermie de Hanovre, nous traitons avec succès depuis de nombreuses années des patients souffrant de la maladie de Lyme chronique. Pour combattre la bactérie, nous proposons une hyperthermie de l'ensemble du corps, dans laquelle la température est portée à 40,5°C pendant 120 minutes. Cette augmentation de la température corporelle tue les agents pathogènes sensibles à la température, mais augmente aussi considérablement la vitesse de réaction du système immunitaire. Il en résulte une réduction significative du nombre de borrélies dans l'organisme. 

 

De plus, l'hyperthermie fournit aux cellules de l'organisme de l'oxygène et des nutriments, détoxifie le métabolisme et stimule le système immunitaire. 
 


Un plan thérapeutique personalisé mène à la réussite


Afin de garantir le succès d'un traitement de la maladie de Lyme, nous recommandons un traitement personnalisé. L'utilisation de l'hyperthermie n'est généralement qu'une composante de ce plan, complétée par exemple par la thérapie par biorésonance et l’apport de certains micronutriments tels que les vitamines, oligo-éléments, minéraux et acides aminés. Une infection par la maladie de Lyme entraîne toujours une carence des substances citées ci-dessus, ce qui cause à son tour une fonction de détoxification plus lente de l'organisme et un affaiblissement du système immunitaire.