Basaliome

Le basaliome (ou carcinome basocellulaire) est une tumeur cutanée fréquente. Elle se développe probablement à partir de cellules de la couche basale de l'épiderme, qui se multiplient plus rapidement après l'exposition au soleil et aux rayonnements ultraviolets.

 

Le carcinome basocellulaire apparaît principalement sur le visage. Il se développe sans stade préliminaire sur une peau d'apparence saine. Souvent, un petit nodule gris-blanc indolore en forme de perle de quelques millimètres, traversée par de petits vaisseaux sanguins. Il s'agit de lésions couvertes de croûtes sanguines et cicatrisant difficilement et qui se produisent continuellement au même endroit.

 

Non traité, le carcinome basocellulaire se développe localement vers l'intérieur et envahit les tissus sous-cutanés avoisinants. Les nodules  s'enfoncent au centre et ont un bord nacré. Mais il ne produit pas de métastases. C'est pourquoi on l'appelle aussi tumeur semi-maligne.

Avec 50 à 100 maladies pour 100 000 habitants par an, le basaliome est le cancer épithélial de la peau le plus fréquent. Il affecte les patients âgés de 50 ans et plus, généralement entre 60 et 80 ans. Les basaliomes se développent très lentement et ne peuvent être diagnostiqués de façon fiable que par une biopsie cutanée.

 

Le traitement dépend de la taille et de l'emplacement de la tumeur. La chirurgie est le premier choix et est pratiquée en vue de la guérison. Parfois, une radiothérapie ou chimiothérapie adjuvante est recommandée. Le pronostic est bon si la tumeur a pu être complètement enlevée.

Thérapies recommandées pour le traitement du basaliome:

Thérapie photodynamique

Au Centre d'hyperthermie de Hanovre, nous recommandons un traitement photodynamique (PDT) à nos patients atteints d'un carcinome basocellulaire, dans lequel les cellules cancéreuse seront ciblées et détruites par la lumière. Au cours de ce processus, une substance photosensible (par exemple la pommade ALA), associée à un rayon lumineux d'une longueur d'onde spécifique dans les cellules malades, déclenche une réaction chimique conduisant à la mort cellulaire. Les tissus sains environnants sont épargnés.

Hyperthermie générale

Chez les patients atteints d'un carcinome basocellulaire, l'hyperthermie du corps entier a un effet cicatrisant. L’effet curatif de l’hyperthermie générale est que nous pouvons très rapidement amener l’organisme à des températures élevées (jusqu’à 40,5 °). Ce réchauffement rapide et haut active non seulement le système immunitaire mais aussi de nombreuses cellules dégénérées du carcinome basocellulaire sont détruites. En outre la destruction et même l’élimination des cellules cancéreuses, l’hyperthermie générale active le système immunitaire énormément sans agresser le corps. Une cascade immunitaire est déclenchée par laquelle les globules blancs se prolifèrent et s’activent.